Là-haut.


Paule : Paul !...
Paul : Paule ?...
Paule : Oui !
Paul : Je vois...
Paule : Tes yeux sont ouverts.
Paul : Oui.
Paule : Tu vois.
Paul : Oui.
Paule : Que crois-tu ?
Paul : Je ne sais pas.
Paule : Regarde !
Paul : Mais Paule... .
Paule : Tu ne vois pas moins que moi.
Paul : Tu vois toi ?
Paule : Mais oui.
Paul : Bon...
Paule : Mon oeil !...
Paul : S'en est allé...
Paule : Ah !...
Paul : Je suis sérieux.
Paule : Sans blague...
Paul : Aucune.
Paule : Sent l'air qui passe dans les narines !
Paul : Sniff...
Paule : Mais qu'est-ce ?
Paul : Je ne vois pas...
Paule : Je t'écoute.
Paul : C'est tout mouillé.
Paule : Il bruine.
Paul : C'est flou.
Paule : Le brouillard fond sur nos épaules.
Paul : C'est frais.
Paule : Tu es surpris ?
Paul : Je ne saisis pas.
Paule : Que veux-tu savoir ?
Paul : Si nous sommes dans un nuage.
Paule : ...!
Paul : Mais Paule...
Paule : M'enfin Paul...
Paul : Tu vois.
Paule : Mais oui.
Paul : Je sens les milliers de milliards de petites minuscules micro gouttelettes tout partout jusque dans mon nez mes poumons.
Paule : Mon oeil...
Paul : Si.
Paule : Je ne vois pas.
Paul : Paule, ton oeil est un trou noir qui aspire la lumière.
Paule : La lumière y luit (tu n'es pas aveugle Paul).
Paul : Oui je sais.
Paule : Que veux-tu savoir de plus ?
Paul : Peut-être ce qui se trouve dans le gris des nuages.
Paule : Regarde autour de toi !
Paul : Je sens l'humidité.
Paule : Tu vois !
Paul : Que vois-tu toi ?
Paule : Toi là ! Pas toi ?
Paul : Si.
Paule : Voilà.
Paul : Je te vois, tu me vois : trempés nous sommes.
Paule : Paul... Je (coule à pic)... Où m'embarques-tu là ?...
Paul : Dans l'océan là-haut.
Paule : J(e) pars à l(a) so(u)rce
Paul : La mer au ciel là-haut.



Antoine Moreau, « Là-haut », juin 2008
Copyleft : ce texte est libre, vous pouvez le copier, le diffuser et le modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org
Photographie : « brunuages.122.jpg », Bruno Deshayes, septembre 2004
http://pedagogie.ac-amiens.fr/arts_plastiques/pages/aacap193.htm

lien permanent

pdf version

Paule épaule Paul épaule Paule et tournent tournent.


Paule : P...
Paul : Aule ?
Paule : Aul...
Paul : Ule.
Paule : Ul ?...
Paul : Le...
Paule : L.
Paul : E...
Paule : Paul ! Pourquoi pourquoi ?
Paul : Mais Paule, je ne sais pas pourquoi.
Paule : M'es-tu Paul pour moi Paule ?
Paul : Mais oui !...
Paule : M'épaules-tu Paul ?
Paul : Oui Paule !
Paule : Si un jour j'ai besoin d'être tenue...
Paul : Pas à pas je te soutiens tous jours.
Paule : Tu tiens à moi.
Paul : Oui.
Paule : ...
Paul : E ?...
Paule : L.
Paul : Le...
Paule : Ul ?
Paul : Ule ?...
Paule : Aul.
Paul : Aule...
Paule : Paul !
Paul : Paule !
Paule : D'être soutenue.
Paul : Tiens bon Paule je tiens.
Paule : Dans mes bras !
Paul : Le...
Paule : L...
Paul : E...
Paule
Paul : Paule le point de départ est aussi le point de vue.
Paule : Tu as le torse nu comme le moment présent.
Paul : Mais alors, nos mouvements vont à l'aveuglette...
Paule : Ah ! C'est ton corps en entier qui met le doigt dessus !...
Paul : J'y suis dedans ?
Paule : Tu y es en plein.
Paul : Le...
Paul : L.
Paule : Le cas de le dire, c'est le cas.
Paul : Mazette !...
Paule : Mon oeil !...
Paul : M'enfin Paule !...
Paule : Pourquoi, pourquoi ?...
Paul : Je ne sais pas à pas je ne sais.
Paule : Voilà : tu progresses d'un point de vue à un autre point de vue.
Paul : N'y vois rien de rien toujours rien point à point.
Paule : Car au départ, tu n'y étais pas.
Paul : Où étais-je Paule ?...
Paule : Tu n'y es pas : au départ, au point là, tu n'y voyais rien non plus.
Paul : Tu as raison Paule : je n'ai rien vu du tout tout au long (qr zn ivr) jusqu'à présent.
Paule : Y compris...
Paul : Maintenant !
Paule : Là.
Paul : Là.
Paule : Et maintenant là.
Paul : Là oui là là là.
Paule : Paul : moi non plus, c'est tout idem ! Ah ah ah !...
Paul : Oh oh Paule !... Point besoin de m'le dire !
Paule : Tu l'savais bien.
Paul : Mais oui !
Paule : Que je vois rien au point de vue de...
Paul : La mise au point te fait une mise en plis.
Paule : Je ne fais pas ma chochotte, c'est l'drapé qui m'enveloppe.
Paul : J'aime Paule te voir tourner comme font les derviches à t'en tourbillonner la tête.
Paule : Je tourne et tourne sur moi-même.
Paul : Le point alors se creuse.
Paule : Il devient vasque et reçoit ma sueur.
Paul : Elle dégouline de ta peau échauffée qui luit.
Paule : Elle brille et coule et mon front est trempé et pas seulement.
Paul : Ah Paule...
Paule : Ah Paule...
Paul : Avec toi je vire.
Paule : Volte avec moi !
Paul : Me sens pousser des ailes.
Paule : Ne tombe pas.
Paul : Je vole avec toi m'envole.
Paule : Tournons tournons tournons !...
Paul : Ouvrons ouvrons ouvrons !...
Paule : Voyons voyons voyons !...
Paul : Oyons oyons oyons !...
Paule : Sentons sentons sentons !...
Paul : Sortons sortons sortons !...
Paule : Touchons touchons touchons !...
Paul : Dansons dansons dansons !...
Paule : Chantons chantons chantons !...
Paul : Marchons marchons marchons !...
Paule : Mangeons mangeons mangeons !...
Paul : Parlons parlons parlons !...
Paule : Paul Paul Paul !...
Paul : Paule Paule Paule !...
Paule Aul Aul Aul !...
Paul : Aule Aule Aule !...
Paule : Ul Ul Ul !...
Paul : Ule Ule Ule !...
Paule : L L L !...
Paul : Le Le Le !...
Paule
Paul : E E E !...
P a u l e
Paul : La tête me tourne.
Paule : J'ai le corps qui vrille.
Paul : Posons-nous.
Paule : Tombée.
Paul : Des nues.
Paule : Voilà.
Paul : Nous voilà.
Paule : Je t'aime Paul.
Paul : Paule je t'aime.


Paule épaule Paul épaule Paule et tournent tournent.
Antoine Moreau, Juillet 2008
Copyleft : ce texte est libre, vous pouvez le copier, le diffuser et le modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

Orbit of 9915 Potanin,
http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:AnimatedOrbitOf9915Potanin.gif
WilyD , January 29, 2008.
Copyleft : cette image est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

lien permanent

pdf version

Paul (ne) voit (pas).

Paul (ne) voit (pas).

Paule : Paul ?...
Paul : Paule...
Paule : Oui ?
Paul : Je vois (je crois).
Paule : Tes yeux sont ouverts.
Paul : Oui.
Paule : Tu vois.
Paul : (Peut-être) pas (pas assez clairement).
Paule : Que veux-tu (voir de plus) ?
Paul : Je ne sais pas (la-réalité-peut-être).
Paule : Regarde !
Paul : Mais Paule... Justement je ne vois pas (je ne vois pas...).
Paule : M'enfin Paul... Tu ne vois pas moins que moi.
Paul : Tu vois toi ?
Paule : Mais oui.
Paul : Bon... (Pas moi).
Paule : Mon oeil !...
Paul : C'est du poulet.
Paule : Ah ah ah !... Paul !... Ah ah ah !...
Paul : Je suis sérieux.
Paule : Moi aussi ! : cot, cot, cot, codec !!!...
Paul : (Pas drôle...).
Paule : Quoi quoi quoi ?... Oeil pour poule, poule pour oeil !
Paul : (Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle Paule je ne vois pas je ne vois pas).
Paule : Mais qu'est-ce ? (que tu ne vois pas ami cher).
Paul : Je ne vois pas bien pas clairement pas nettement pas vraiment pas suffisamment pas je ne vois pas...
Paule : Je t'écoute.
Paul : Tout est brouillé.
Paule : Des oeufs.
Paul : C'est flou.
Paule : Le monde l'est.
Paul : Rien de précis.
Paule : Tu es surpris ?
Paul : Je ne saisis pas.
Paule : Que veux-tu voir ?
Paul : La (réalité) (peut-être) (ce qui est réel).
Paule : (R)(e)(g)(a)(r)(d)(e) !
Paul : Mais Paule !... Justement ! Je ne vois pas je ne vois pas...
Paule : M'enfin Paul... Tu ne vois pas (moins que moi).
Paul : (Tu vois toi) ?
Paule : (Mais oui).
Paul : (Bon... Pas moi).
Paule : Mon oeil !...
Paul : C'est du
Paule : (Non !) Ah non Paul !... (Ton oeil est) [ ] (de ce que tu vois) !
Paul : Paule, mon oeil est un puits noir ( noir ((noir) (noir)) )...
Paule : La lumière y luit (tu n'es pas aveugle !).
Paul : Oui je vois Paule ((mais) je ne vois pas)).
Paule : Que veux-tu voir ?
Paul : Peut-être ce qui est réel (dit-on) (comme (on) dit) (à ce qu'il paraît).
Paule : Regarde autour de toi !
Paul : Je ne vois (pas) je ne vois (pas)...
Paule : Mais Paul : tu me vois comme : je te vois.
Paul : Que vois-tu toi ?
Paule : Toi là ! Pas toi ?
Paul : Si.
Paule : )T()u( )v()o()i()s( !...
Paul : Je te vois je (ne) te vois (pas). Tu vois : je (te vois je) ne te vois pas.
Paule : Paul... Je (trébuche)... Vacille... Me ronge le doute là...
Paul : Tu vois.
Paule : Je vois : (t)u (r)enverses en m(o)i un cre(u)x il (b)a(l)anc(e) et fais chavirer.
Paul : Tu vois.


Antoine Moreau, « Paul (ne) voit (pas). » un dialogue entre Paule et Paul écrit pour le numéro 53 de la revue Papiers Libres.
Photographie : bleu.jpg, Benjamin Grassineau, 2002, http://pagesperso-orange.fr/ile-de-re/Photosnouvelles/bleu.jpg
Copyleft : ce texte et cette photographie sont libres, vous pouvez les copier, les diffuser et les modifier selon les termes de la Licence Art Libre

lien permanent

pdf version

Paule et Paul (en eux se terre...).

Paule et Paul (en eux se terre...).

Paul : Paule ! J'allais justement à ta rencontre... (mais que t'arrive-t-il ?...)
Paule : Nous voilà bien.
Paul : Tu ne sais pas : en chemin je suis tombé sur...
Paule : Toi aussi ?...
Paul : Me suis perdu me suis retrouvé (dans) (à l'intérieur de) une Foule.
Paule : Moi aussi !...
Paul : Tu étais là alors parmi ses hurlements ?...
Paule : Oui Paul j'ai failli être mise à nu entièrement.
Paul : M'a m'a m'a fallu me battre pour ne ne ne pas perdre la boule.
Paule : Par moments, Paul, je ne reconnaissais plus rien.
Paul : Je ne trouvais plus les mots, j'ouvrais la bouche et... HURLAIS !...
Paule : Aaaaaaahhh !...
Paul : Je
Paule : ne
Paul : me
Paule : reconnaissais
Paul : pas
Paule : pris
Paul : par
Paule : les
Paul : cris.
Paule : Paul, je mourais.
Paul : J'étais mort Paule moi j'étais comme dead-raide.
Paule : On aurait dit des des des aNdrOïdeS.
Paul : Des animaux.
Paule : De la nature.
Paul : De la mécaniquemachinemoteur.
Paule : J'aurais pu y rester tu sais Paul.
Paul : J'y suis par traces, regarde !
Paule : Et moi ! Vois !...
Paul : Crève les yeux !
Paule : Ah... Paul... Laissée pour morte j'ai pu échapper.
Paul : Foulé aux pieds j'ai pu paraître raide-dead et leurre là me sauve...
Paule : Sommes vivants nous-nous-parlons.
Paul : La bête à mille pattes...
Paule : à mille têtes...
Paul : à mille chairs...
Paule : à mille souffles...
Paul : a mit l'envers...
Paule : à l'endroit de mon coeur.
Paul : Chère Paule d'amour il n'y a plus de limites aux possibles volontés de la chair décomposée de la multitude recomposée machinemoteurmécanique-à-même-d'elle-même.
Paule : Paul ami cher « l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit,
c'est la vie et la paix ».
Paul : Chair à canons, on connaît la chanson.
Paule : Qui tonne et tue « lorsque nous étions dans la chair, les passions des péchés provoquées par la loi agissaient dans nos membres, de sorte que nous portions des fruits pour la mort ».
Paul : Approche ton corps à mon coeur chère Paule ta peau à ma peau.
Paule : « Mais maintenant, nous avons été dégagés de la loi, étant morts à cette loi sous laquelle nous étions retenus, de sorte que nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli ».
Paul : Oui Paule ! Nous sommes nous dans l'inter-dit !
Paule : La-bête-à-mille-mains-bouches-oreilles-et-trous-des-yeux est dans la loi à la lettre.
Paul : Sommes pas la bête de somme sommes au coeur de l'inter-dit.
Paule : Sûr Paul !... L'inter-dit en nous entre nous se dit la loi aérée d'un aloi ma foi de poids.
Paul : L'image Paule...
Paule : Je vois ce que tu veux dire.
Paul : N'est-ce pas ?...
Paule : Oui.
Paul : L'animal n'est pas le mal animé mais...
Paule : En sa forme parfaite il n'a pas d'image.
Paul : Il est dans la nature de l'animal de...
Paule : Mais il faut du vide.
Paul : L'animal est, plein, comblé, achevé, fini, que dalle.
Paule : C'est bête...
Paul : Il n'imagine pas ce qu'il est.
Paule : La loi de la nature il s'y plie totalement.
Paul : L'animal mais je l'aime quand même.
Paule : Je l'aime l'âne bâté !
Paul : Battu par plus animal que lui au final ah ! l'animal humain hein !
Paule : Hi !
Paul : Han !
Paule : Ah ! Mais ! Paul ?!... Foule ! Qui ! Nous ! A pris à corps perdu ! Dans Son Sillage !?...
Paul : Foin d'animal !
Paule : Il tonne ! Boucan d'enfer ! Il pleut à verse !
Paul : Chantons le déluge.
Paule : Chantons Paul !
Paul : L'animal en nous se terre.
Paule : Chantons la bête.
Paul : Chantons l'animal.
Paule : La la la...
Paul : Ni ni ni...
Paule : Mal mal mal...



« Paule et Paul (en eux se terre...). », un épisode de Paule et Paul écrit pour le n° 52 de Papiers Libres, Antoine Moreau, février 2008, avec extraits de la Bible, Romains, 7.5, 7.6, 8.6.
Dessin : Foule, foule, foule..., Maxime Jonckière, 20 février 2007.
Copyleft : ce texte et ce dessin sont libres, vous pouvez les copier, les diffuser et les modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

lien permanent

pdf version

Pfffuitttt !...

Pfffuitttt !...

Paul : Ah !
Paule : Ah !
Paul : Paule !
Paule : Paul !
Paul : Mais !
Paule : Quoi ?
Paul : Paule !
Paule : Paul !
Paul : Paule !
Paule : Paul !
Paul : Ah...
Paule : Paul.
Paul : Tu
Paule : Ah !
Paul : Paule.
Paule : Comment dire ?
Paul : Comment te dire ?
Paul : Paule !
Paule : Paul !
Paul : Tout disparaît.
Paule : Pfffuit !...
Paul : Pfffuitttt !...
Paule : Disparition ! Totale !
Paul : Tout Rien.
Paule : Ah !
Paul : Ah !
Paule : Ah !
Paul : Ah !
Paule : Mon
Paul : Souffle
Paule : Est
Paul : Court
Paul : Circuité
Paule : Ah...
Paul : (Je) ne
Paule : (Pense) plus.
Paul : Défait
Paule : Je est défaite.
Paul : Que s'est-il passé ?
Paule : Paul.
Paul : Paule.
Paule : Je ne sais pas.
Paul : C'est venu.
Paule : Comme ça.
Paul : Nous n'avons
Paule : Rien vu venir.
Paul : Je le sentais.
Paule : Je le sentais.
Paul : C'était invisible ? ( ( oui ) )
Paule : Occulté par le
Paul : Réalisme ?
Paule : Par là ?
Paul : Réalité ?
Paule : Et nous
Paul : Voilà !
Paule : Réellement défaits.
Paul : Il ne reste plus rien.
Paule : Sommes même plus (à poil).
Paul : Sommes plus que dénudés.
Paule : Sommes dépecés.
Paul : Paule ?
Paule : Ton corps vidé.
Paul : Paule !
Paule : Paul.
Paul : Ce qui s'est passé là
Paule : Est à venir là.
Paul : Pour tous jours.
Paule : Qui est responsacoupable ? (de ça)
Paul : Je ne comprends pas.
Paule : Je me demande pourquoi.
Paul : La question ne se pose pas.
Paule : Mais quand même.
Paul : Nous ne savons rien
Paule : Nous n'en savons rien ?
Paul : Paule...
Paule : Mais...
Paul : Je me pose la question.
Paule : Quand même tu...
Paul : Chut...
Paule : Je n'entends rien.
Paul : Je n'entends rien non plus.
Paule : Pourquoi écouter ?
Paul : Écoute.
Paule : Je n'entends rien.
Paul : Je n'entends rien non plus.
Paule : Alors ?
Paul : Je ne sais pas où.
Paule : Nous allons.
Paul : Paule.
Paule : Paul.
Paul : Paule.
Paule : Paul.
Paul : Nous allons.
Paule : Je ne sais où.
Paul : Sommes là.
Paule : Mais oui Paul !
Paul : Sommes là.
Paule : Nous y sommes !
Paul : Cela ne finira-t-il pas ?
Paule : Il faut croire que...
Paul : Non. (jamais)
Paule : Il faut croire que non.
Paul : Non.
Paule : Il faut le croire.
Paul : Comment nous.
Paule : Allons nous finir ?
Paul : Je ne comprends pas.
Paule : Je ne comprends pas non plus.
Paul : Nous ne pas.
Paule : Nous n'y comprenons rien.
Paul : Nous bavardons.
Paule : Impossible de se taire.
Paul : Mais si Paule !
Paule : Comment ?
Paul : ...
Paule : Ah !
Paul : ...
Paule : Mais !
Paul : ...
Paule : Paul !
Paul : ...
Paule : Je !
Paul : ...
Paule : Lis !
Paul : ...
Paule : Dans !
Paul : ...
Paule : Tes !
Paul : ...
Paule : Pensées !
Paul : ...
Paule : Dans !
Paul : ...
Paule : Tes !
Paul : ...
Paule : Yeux !
Paul : ...
Paule : Paul !
Paul : Ah !...
Paule : Ah !...
Paul : Nous sommes faits !
Paule : Faits !
Paul : Raides faits !
Paule : Ah !
Paul : Ah !
Paule : Ah !
Paul : Ah !
Paule : Ah.
Paul : Ah.
Paule : A.
Paul : B.
Paule : C.
Paul : D.
Paule : E.
Paul : F.
Paule : G.
Paul : H.
Paule : I.
Paul : J.
Paule : K.
Paul : L.
Paule : M.
Paul : O.
Paule : P.
Paul : Q.
Paule : R.
Paul : S.
Paule : T.
Paul : U.
Paule : V.
Paul : W.
Paule : X.
Paul : Y.
Paule : Z.
Paul : 0.
Paule : 1.
Paul : 2.
Paule : 3.
Paul : 4.
Paule : 5.
Paul : 6.
Paule : 7.
Paul : 8.
Paule : 9.
Paul : Ah !
Paule : Ah !
Paul : Ah Paule !
Paule : Ah Paul !
Paul : Ah !
Paule : Ah !
Paul : Paule !
Paule : Paul !
Paul : Mais !
Paule : Quoi ?
Paul : Paule !
Paule : Paul !
Paul : Paule !
Paule : Paul !
Paul : Ah...
Paule : Paul.
Paul : Tu
Paule : Ah !
Paul : Paule.
Paule : Comment dire ?
Paul : Comment te dire ?
Paul :Paule !
Paule : Paul !
Paul : Tout disparaît.
Paule : Pfffuit !...
Paul : Pfffuitttt !...
Paule : Disparition ! Totale !
Paul : Tout Rien.
Paule : Ah !
Paul : Ah !
Paule : Ah !
Paul : Ah !
Paule : Mon
Paul : Souffle
Paule : Est
Paul : Court
Paul : Circuité
Paule : Ah...
Paul : À Dieu !
Paule : Adieu Paul.
Paul : Adieu Paule.
Paule : À Dieu va !
Paul : Adieu.
Paule : À Dieu Paul.
Paul :
Paule :
Paul
Paule



« Pfffuitttt !... », un épisode de Paule et Paul, Antoine Moreau, février 2008.
Photographie : « sans légende », Jérémie Zimmermann.
Copyleft : ce texte et cette photographie sont libres, vous pouvez les copier, les diffuser et les modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

lien permanent

pdf version

pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 (10) 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 -> 21