Cnhyr rg Cnhy.

Cnhyr rg Cnhy.


Paule : Nggragvba !
Paul : Nu !...
Paule : Oiaeefzax hh npeazjomeizj.
Paul : Eozmi, en mmeji !
Paule : P'rfg greevoyr Cnhy.
Paul : Dhr irhk-gh qver zba nzv ?
Paule : Hahmoah moij.
Paul : Iauhaeiojej vnbba.
Paule : Gbhg pr punbf yà dhv rfg.
Paul : Pr a'rfg cnf yn sva qh zbaqr p'rfg yr zbaqr dhv gbhear rg ievyyr.
Paule : Zeoiahpr hhfhrlihfeamoihf uiiiie oie hd ?
Paul : Zeoihzejfffezac ddzeoiqsdkjhvma.
Paule : Qrf fbhssyrf q'nvef rg qrf pbrhef bhiregf dhv fnvtarag.
Paul : Znvf Cnhyr !... Dh'rfg-pr dhv fr...
Paule : Iuhthck bvwxjliazoh hhfha, aliuaezue cgaezua...
Paul : Vherreiuh fh deliuhaezc dazkueazy fiuytgbvb.
Paule : Bhv Cnhy, pryn frzoyr nhffv whfgr dh'neovgenver...
Paul : Nybef gbhg in, gbhg in ovra, gbhg rfg yà dhv rfg.
Paule : Lireuh fhfigv fhaluhsdj euruu arliufqluh...
Paul : Liuhre hh ?
Paule : Wr ar fnvf cnf.
Paul : Dhv fnvg ?
Paule : Iuahf fi hhhfra qlisudvbbcxiluhaerpru, reauygfbc cgeuaygf uariurbb hgvbcbliwj z wjhww liuf bfliureha hfrureh, hcbytz eaziluqcppralg cilahdhgfiuar euu rbbfglqglsf uag zeafbfuliquye.
Paul : Nu !..
Paule : Znvf abhf a'ra fnibaf evra nh sbaq znyteé gbhg pr dhr abhf ra qvfbaf.
Paul : Jeo, zeicdaz ezpd.
Paule : Dizuh ee zei fe.
Paul : Wr ibvf.
Paule : Bhv Cnhy. Abhf iblbaf pr dhr abhf iblbaf, aba ?...
Paul : Azeo itrrtgn grm goier ge ezriunggb ezoija bmt trig...
Paule : Ylrn eaziu aei.
Paul : Wr g'nibhr Cnhyr dhr w'nv creqh yr svy pbaqhpgrhe.
Paule : A'rfg-pr cnf yr svy qr y'rnh ?
Paul : Bhazed daeiu riuea fn iezuhr fuu rezh gzzgm io !...
Paule : Aer reizue ezriu bmpt tzgt nher erzzer riub neoi !
Paul : Pr dhv zr erzcyv qr wbvr !
Paule : Zn wbvr rfg nh méavgu !
Paul : Herui eue fjrtb aoyga mprep abeza gf.
Paule : Iha azeu rzt.
Paul : Dhr qr ivbyrapr...
Paule : P'rfg greevsvnag Cnhy.
Paul : Oiea aeihr uy.
Paule : Uyzd o li coi arf.
Paul : Zlfgèer dhr pryn...
Paule : Zlfgèer dhv fr greer...
Paul : Iaezhre ai reo vr.
Paule : Oaer rea aiu.
Paul : Wr fhvf ovra q'nppbeq nirp gbv Cnhyr.
Paule : Cnhyr p'rfg zba ceéabz, bhv, rg p'rfg à zbv dhr gh g'nqerffrf qbap.
Paul : Iu uyar vbzru ziuref bvb airuh.
Paule : Mre eaziu rei.
Paul : W'nv raivr qr qver : p'rfg pbpnffr.
Paule : Nu bhv ! W'bhïf yrf terabhvyyrf !...
Paul : Pf aerih ae faiuh rae fa.
Paule : Id aiuez fa w arfz orut.
Paul : Gbhg à pbhc : çn gbzor...
Paule : P'rfg greevoyr...
Paul : A zea ev zeiuh vzeiuhe erziua cyr bzlh buz tzromibnazu ai gru.
Paule : U aerg aiu !...
Paul : Cneqba, wr ar fhvf cnf fûe qr ovra pbzceraqer Cnhyr.
Paule : Wr gr ynvffr, pure Cnhy, ragraqer pr dhr w'nv qvf.
Paul : Iar zi u...
Paule : Iuh.
Paul : Ceraqf fbv qr gbv.
Paule : Gbv nhffv Cnhy.
Paul : Oezi rai ar caiuhva oir.
Paule : Areo ar far.


« Cnhyr rg Cnhy », Antoine Moreau, 14 décembre 2008,
Copyleft : ce texte est libre, vous pouvez le copier, le diffuser et le modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org
Photographie : « Pieces of Comet Schwassmann-Wachmann 3 (73P), components B, G and R, as seen 01 MAY 2006 from Mt Laguna, Calif. », Paul Martinez & Philip Brents, 2 mai 2006, modifiée par Antoine Moreau, 14 décembre 2008
Copyleft : cette photographie est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

lien permanent

pdf version

Feu-Eau.

Feu-Eau.

Paule : Paul.
Paul : Oui Paule.
Paule : Je me demande s'il y a quelque part un endroit...
Paul : ...
Paule : Où là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe calme et volupté.
Paul : Mais là ! Et là et là-bas et là-haut !...
Paule : Là ?... Et là ?... Et là-bas ?... Et là-haut ?...
Paul : Oui Paule.
Paule : Tu plaisantes très cher...
Paul : Non Paule, c'est clair comme qui dirait de l'eau de roche.
Paule : D'eau, je connais celle qui coule du robinet.
Paul : C'est l'eau courante.
Paule : Paul, j'ai lu sur le web que (je cite de mémoire) : « 4 000 enfants meurent chaque jour dans le monde par simple manque d’eau salubre. »
Paul : La source ?
Paule : La revue « Afrique Renouveau » hébergée sur le site de l'eau nue.
Paul : L'O.N.U. tu veux dire.
Paule : « Chaque jour, 5 500 enfants de 21 pays d’Afrique orientale et australe meurent avant d’atteindre leur cinquième anniversaire. »
Paul : Source ?...
Paule : http://www.un.org/french/ecosocdev/geninfo/afrec/vol19no4/194enfants.html
Paul : ...
Paule : Je me demande, Paul, s'il y a un endroit où là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe calme et volupté.
Paul : Les soleils mouillés et les ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes.
Paule : Je les pleure les soleils et les ciels tombés à l'eau.
Paul : ...
Paule : Sont noyés.
Paul : L'art là à travers larmes coule de source...
Paule : ...
Paul : L'art là vient quand la vie fuit.
Paule : Mais... Paul... L'art... C'est la vie !
Paul : L'art, chère sirène à mon coeur qui bat, s'oppose à la vie comme l'huile à l'eau.
Paule : Sont pas confondus l'art et la vie quand on aime la vie (et l'art qui va avec) et l'art (et la vie qui va avec) ?...
Paul : Non Paule, il faut choisir : ou c'est l'art ou c'est la vie.
Paule : Et avec quoi manges-tu ta salade ?...
Paul : Avec une sauce au vin aigre mélangé à de l'huile.
Paule : « En Afrique subsaharienne, 43 % des enfants boivent de l’eau non salubre et des millions d’entre eux attrapent par conséquent des maladies transmises par l’eau. »
Paul : C'est la vie, croupie au bord de la fosse.
Paule : Les soleils noirent et les ciels sombrent.
Paul : Tu ne vois pas l'art en ciel Paule.
Paule : ...
Paul : Il signe l'eau et le feu croisés.
Paule : ...
Paul : L'art en ciel au fin fond de l'espace courbe.
Paule : ...
Paul : L'art c'est la fin.
Paule : Tes haricots poussent-ils ?...
Paul : Je n'y suis pour rien, c'est le monde qui est mortel.
Paule : C'est trop mortel...
Paul : Oui mes haricots poussent. Si la graine ne meurt...
Paule : Elle pourrit...
Paul : Oui Paule !
Paule : Et avec quoi arroses-tu ?
Paul : Il pleut Paule, je rentre.
Paule : Tu fais l'autruche.
Paul : Je pars m'abriter.
Paule : Tu n'as pas de morale.
Paul : Je garde le moral.
Paule : Il est beau l'art...
Paul : Il est passé par Harar...
Paule : Sauve-toi Paul, je ne comprends rien à ce que tu dis.
Paul : La vraie vie est au monde. Nous ne sommes pas absents.
Paule : Sauve toi !...
Paul : Au revoir Paule.



« Feu-Eau », Antoine Moreau, septembre 2008, un dialogue de Paule et Paul (avec des extraits de la revue « Afrique Renouveau » et de « L'Invitation au Voyage » de Baudelaire), écrit pour le n° 54 de Papiers Libres.
« Zinnia » , photographie de Mickaël Mottin, 19.08.2005, http://www.freemages.fr/browse/show.247.html
Copyleft : ce texte et cette photographie sont libres, vous pouvez les copier, les diffuser et les modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

lien permanent

pdf version

Paule et Paul se parlent.

Paule et Paul se parlent.


Paule : Paul !
Paul : Paule !
Paule : Paul ?
Paul : Paule ?
Paule : Paul...
Paul : Paule...
Paule : Paul.
Paul : Paule.
Paule : Paul !...
Paul : Paule !...
Paule : Tu voulais me dire quelque chose ?
Paul : Non Paule c'est toi.
Paule : Moi ?... Non.
Paul : Si, toi.
Paule : Peut-être voulais-je te parler...
Paul : Tu vois !
Paule : Non Paul je voulais simplement te parler.
Paul : Que voulais-tu me dire ?
Paule : Rien je voulais t'entendre me parler.
Paul : Paule...
Paule : Paul.
Paul : Paule !
Paule : Paul ?...
Paul : So what ?...
Paule : Here we are.
Paul : Where Paule ?
Paule : Between you and I.
Paul : May be.
Paule : A bee is a (may) be.
Paul : As you know : to bee or not to bee that is the...
Paule : Now, I don't no.
Paul : No fly, no lie.
Paule : I do not lie.
Paul : May bee.
Paule : Bee quite Paul.
Paul : 私はここにいる.
Paule : ポール !
Paul : 北.
Paule : 南 !
Paul : Μιλήστε.
Paule : Σου μιλώ.
Paul : Μιλιόμαστε.
Paule : ¿Saben lo que decimos?
Paul : Jabón de Marsella !
Paule : Jambon de Parme !
Paul : Honing van hemel...
Paule : Giet van bron.
Paul : Ich denke.
Paule : Ich hören Sie.
Paul : Che possiamo dire ancora ?
Paule : Non so.
Paul : Perdão Paule mas não sei mais que digo.
Paule : Não grave Paul é surdo ao barulho.
Paul : Jij ziet dat ik je goed iets zeg.
Paule : Ah ja Paul en ik begrijp niets van het geheel maar dat doet niets.
Paul : И если я хотел сказать что-то еще к вам, то, что-то вы не можете представить?
Paule : Попробуйте его, я слушайте к вам мое дорогое.
Paul : 我的語言被破壞
Paule : 我瞭解
Paul : 私達は理解し合う
Paule : We understand each others.
Paul : Rien n'est moins sûr.
Paule : On se comprend...
Paul : Motus et bouche cousue.
Paule : Und jetzt, das du mir sagen wirst ?
Paul : Τίποτα.
Paule : Nada de más.
Paul : Già troppo detto, non? …
Paule : Ciò si potrebbe bene.
Paul : Dan wat doet men ?
Paule : Prossigam as nossas trocas, efectuam em algum lugar.
Paul : Да, вы правы.
Paule : 我 什 我 不知道.
Paul : Je te demande pardon ?
Paule : 我錯過什麼我 法對 .
Paul : I do not understand (you) Paule.
Paule : 私は自分自身の言うことがわからない.
Paul : Ah ! Ah ah ! Ah ah ah !...
Paule : Oh oh oh !...
Paul : Nous avons tout dit.
Paule : Avons-nous tout dit ?
Paul : Que dalle oui !
Paule : Qu'importe puisque nos oreilles sont ouvertes.
Paul : Je ferme, pour ma part, Paule, les yeux.
Paule : J'entends bien ce que tu veux dire par là.
Paul : Tu me suis ?
Paule : Oui je te suis là.
Paul : Et part ailleurs ?
Paule : Oui Paul.
Paul : Allons-y mon amie.
Paule : Allons !


« Paule et Paul se parlent », Antoine Moreau, octobre 2008.
Photographie : commande 1134, Nicolas Frespech, 07-05-2006, http://www.frespech.com/echoppe/images/1134.jpg
Copyleft : ce texte et cette photographie sont libres, vous pouvez les copier, les diffuser et les modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

lien permanent

pdf version

Là-haut.


Paule : Paul !...
Paul : Paule ?...
Paule : Oui !
Paul : Je vois...
Paule : Tes yeux sont ouverts.
Paul : Oui.
Paule : Tu vois.
Paul : Oui.
Paule : Que crois-tu ?
Paul : Je ne sais pas.
Paule : Regarde !
Paul : Mais Paule... .
Paule : Tu ne vois pas moins que moi.
Paul : Tu vois toi ?
Paule : Mais oui.
Paul : Bon...
Paule : Mon oeil !...
Paul : S'en est allé...
Paule : Ah !...
Paul : Je suis sérieux.
Paule : Sans blague...
Paul : Aucune.
Paule : Sent l'air qui passe dans les narines !
Paul : Sniff...
Paule : Mais qu'est-ce ?
Paul : Je ne vois pas...
Paule : Je t'écoute.
Paul : C'est tout mouillé.
Paule : Il bruine.
Paul : C'est flou.
Paule : Le brouillard fond sur nos épaules.
Paul : C'est frais.
Paule : Tu es surpris ?
Paul : Je ne saisis pas.
Paule : Que veux-tu savoir ?
Paul : Si nous sommes dans un nuage.
Paule : ...!
Paul : Mais Paule...
Paule : M'enfin Paul...
Paul : Tu vois.
Paule : Mais oui.
Paul : Je sens les milliers de milliards de petites minuscules micro gouttelettes tout partout jusque dans mon nez mes poumons.
Paule : Mon oeil...
Paul : Si.
Paule : Je ne vois pas.
Paul : Paule, ton oeil est un trou noir qui aspire la lumière.
Paule : La lumière y luit (tu n'es pas aveugle Paul).
Paul : Oui je sais.
Paule : Que veux-tu savoir de plus ?
Paul : Peut-être ce qui se trouve dans le gris des nuages.
Paule : Regarde autour de toi !
Paul : Je sens l'humidité.
Paule : Tu vois !
Paul : Que vois-tu toi ?
Paule : Toi là ! Pas toi ?
Paul : Si.
Paule : Voilà.
Paul : Je te vois, tu me vois : trempés nous sommes.
Paule : Paul... Je (coule à pic)... Où m'embarques-tu là ?...
Paul : Dans l'océan là-haut.
Paule : J(e) pars à l(a) so(u)rce
Paul : La mer au ciel là-haut.



Antoine Moreau, « Là-haut », juin 2008
Copyleft : ce texte est libre, vous pouvez le copier, le diffuser et le modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org
Photographie : « brunuages.122.jpg », Bruno Deshayes, septembre 2004
http://pedagogie.ac-amiens.fr/arts_plastiques/pages/aacap193.htm

lien permanent

pdf version

Paule épaule Paul épaule Paule et tournent tournent.


Paule : P...
Paul : Aule ?
Paule : Aul...
Paul : Ule.
Paule : Ul ?...
Paul : Le...
Paule : L.
Paul : E...
Paule : Paul ! Pourquoi pourquoi ?
Paul : Mais Paule, je ne sais pas pourquoi.
Paule : M'es-tu Paul pour moi Paule ?
Paul : Mais oui !...
Paule : M'épaules-tu Paul ?
Paul : Oui Paule !
Paule : Si un jour j'ai besoin d'être tenue...
Paul : Pas à pas je te soutiens tous jours.
Paule : Tu tiens à moi.
Paul : Oui.
Paule : ...
Paul : E ?...
Paule : L.
Paul : Le...
Paule : Ul ?
Paul : Ule ?...
Paule : Aul.
Paul : Aule...
Paule : Paul !
Paul : Paule !
Paule : D'être soutenue.
Paul : Tiens bon Paule je tiens.
Paule : Dans mes bras !
Paul : Le...
Paule : L...
Paul : E...
Paule
Paul : Paule le point de départ est aussi le point de vue.
Paule : Tu as le torse nu comme le moment présent.
Paul : Mais alors, nos mouvements vont à l'aveuglette...
Paule : Ah ! C'est ton corps en entier qui met le doigt dessus !...
Paul : J'y suis dedans ?
Paule : Tu y es en plein.
Paul : Le...
Paul : L.
Paule : Le cas de le dire, c'est le cas.
Paul : Mazette !...
Paule : Mon oeil !...
Paul : M'enfin Paule !...
Paule : Pourquoi, pourquoi ?...
Paul : Je ne sais pas à pas je ne sais.
Paule : Voilà : tu progresses d'un point de vue à un autre point de vue.
Paul : N'y vois rien de rien toujours rien point à point.
Paule : Car au départ, tu n'y étais pas.
Paul : Où étais-je Paule ?...
Paule : Tu n'y es pas : au départ, au point là, tu n'y voyais rien non plus.
Paul : Tu as raison Paule : je n'ai rien vu du tout tout au long (qr zn ivr) jusqu'à présent.
Paule : Y compris...
Paul : Maintenant !
Paule : Là.
Paul : Là.
Paule : Et maintenant là.
Paul : Là oui là là là.
Paule : Paul : moi non plus, c'est tout idem ! Ah ah ah !...
Paul : Oh oh Paule !... Point besoin de m'le dire !
Paule : Tu l'savais bien.
Paul : Mais oui !
Paule : Que je vois rien au point de vue de...
Paul : La mise au point te fait une mise en plis.
Paule : Je ne fais pas ma chochotte, c'est l'drapé qui m'enveloppe.
Paul : J'aime Paule te voir tourner comme font les derviches à t'en tourbillonner la tête.
Paule : Je tourne et tourne sur moi-même.
Paul : Le point alors se creuse.
Paule : Il devient vasque et reçoit ma sueur.
Paul : Elle dégouline de ta peau échauffée qui luit.
Paule : Elle brille et coule et mon front est trempé et pas seulement.
Paul : Ah Paule...
Paule : Ah Paule...
Paul : Avec toi je vire.
Paule : Volte avec moi !
Paul : Me sens pousser des ailes.
Paule : Ne tombe pas.
Paul : Je vole avec toi m'envole.
Paule : Tournons tournons tournons !...
Paul : Ouvrons ouvrons ouvrons !...
Paule : Voyons voyons voyons !...
Paul : Oyons oyons oyons !...
Paule : Sentons sentons sentons !...
Paul : Sortons sortons sortons !...
Paule : Touchons touchons touchons !...
Paul : Dansons dansons dansons !...
Paule : Chantons chantons chantons !...
Paul : Marchons marchons marchons !...
Paule : Mangeons mangeons mangeons !...
Paul : Parlons parlons parlons !...
Paule : Paul Paul Paul !...
Paul : Paule Paule Paule !...
Paule Aul Aul Aul !...
Paul : Aule Aule Aule !...
Paule : Ul Ul Ul !...
Paul : Ule Ule Ule !...
Paule : L L L !...
Paul : Le Le Le !...
Paule
Paul : E E E !...
P a u l e
Paul : La tête me tourne.
Paule : J'ai le corps qui vrille.
Paul : Posons-nous.
Paule : Tombée.
Paul : Des nues.
Paule : Voilà.
Paul : Nous voilà.
Paule : Je t'aime Paul.
Paul : Paule je t'aime.


Paule épaule Paul épaule Paule et tournent tournent.
Antoine Moreau, Juillet 2008
Copyleft : ce texte est libre, vous pouvez le copier, le diffuser et le modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

Orbit of 9915 Potanin,
http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:AnimatedOrbitOf9915Potanin.gif
WilyD , January 29, 2008.
Copyleft : cette image est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

lien permanent

pdf version

pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 (11) 12 13 14 15 16 17 18 19 20 -> 22